Chez nous

Valérie et Nicolas Lépissier souhaitent faire partager le calme de leur demeure aux familles et groupes en quête d’un lieu pour se ressourcer.

Après avoir abrité le séminaire de la communauté Saint-Martin, la belle demeure riveraine du Cosson devient maison d’hôtes pour groupes et familles.

Les promeneurs de passage ne connaissent de lui que sa façade classique tournée vers le val du Cosson, qui vient frôler l’ancienne grille d’honneur. Après avoir abrité le séminaire de la communauté Saint-Martin, parti dans la Sarthe l’année dernière, le château de la Borde à Candé-sur-Beuvron s’offre une vie moins discrète puisque ses nouveaux propriétaires ont décidé de le transformer en maison d’hôtes.

« Mon métier de conseil en création de sociétés philanthropiques m’avait amené à travailler avec la communauté »explique Nicolas Lépissier. « Avec mon épouse Valérie, formatrice en économie familiale, nous avons décidé de donner une nouvelle vie à ce domaine, pour lequel nous avions ressenti une attirance irrésistible. » Le couple a donc abandonné son existence versaillaise pour en construire une autre dans le Val de Loire, un site lui aussi empreint de culture et d’histoire, suffisamment central et attractif pour donner des envies de séjour bucolique.

Composé de deux bâtiments accolés, du XVI° et du XVII° siècle, le château est entouré de vastes dépendances dont certaines ont eu à souffrir des aménagements effectués dans le passé pour l’accueil de colonies de vacances. « Le gros œuvre est en bon état, mais il y a beaucoup à faire en matière de restitution de décors » constate Valérie. Étape par étape, les locaux oublient leur vocation utilitaire pour se faire plus chaleureux. Une grande et confortable maison de douze chambres a déjà obtenu son classement meublé de tourisme 3 étoiles. Elle voisine avec un gîte de deux pièces et une orangerie de charme, elle aussi classée.

Quatre chambres d’hôtes nichent dans le château.

Au total, l’ensemble offre une capacité de 37 couchages. La grande salle de réunion fonctionnelle dans les communs peut recevoir près de 300 personnes pour des banquets ou des séminaires et les salons du château offriront la moitié de cette capacité, mais dans un décor plus raffiné convenant bien, par exemple, à des mariages.

Groupes et familles

« Nous visons le créneau des individuels bien sûr, mais surtout des réunions de famille, cousinades, séjours à thèmes, week-end de chasse, séminaires d’entreprises, touristes à vélo, qui recherchent un endroit paisible pour se retrouver, se ressourcer ou travailler. »
Le parc paysager, avec ses arbres majestueux et ses allées forestières, s’offre à tous et ne manquera pas de restituer aux futurs clients de La Borde Saint-Martin la sérénité que lui ont insufflée ses précédents occupants…

La Borde Saint-Martin à Candé-sur-Beuvron.

Tél. 02.54.42.62.14.

www.labordesaintmartin.com

Repères :

> Le château de la Borde à Candé était le siège d’une seigneurie (ainsi qu’en atteste son colombier) à laquelle restent attachés les noms de Seigneuret et Viart, deux familles qui ont occupé des charges importantes dans l’entourage du roi de France.
> Après 1708, la propriété est passée aux mains de la famille Maussion, dont le premier représentant était receveur général des finances. Elle y est restée jusqu’au milieu du XIXe siècle.
> En 1927, elle a été donnée à l’évêché d’Orléans, qui a utilisé le lieu pour y accueillir divers mouvements de jeunesse.
> Pendant la Seconde Guerre mondiale, l’abbé Tachau y a hébergé des enfants orphelins et des jeunes en difficulté sociale avant d’être arrêté et déporté.
> Après la libération, l’association Cigales et grillons a acquis le domaine pour en faire un centre de colonies de vacances. La communauté Saint-Martin en est devenue propriétaire en 1994 pour y installer son séminaire.

 
Jean-Louis Boissonneau

Articles similaires

Réalisation & référencement Simplébo

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.