Chez nous

LA NOUVELLE REPUBLIQUE - 25/08/2017

Pas besoin d’y passer la nuit pour recharger sa voiture électrique au château Laborde Saint-Martin. Mais contribuer à planter des arbres, par contre…

Valérie et moi, on ne s'est surtout pas acheté une image avec ces bornes, c'est une étape parmi d'autres dans une démarche qui veut être globale. Il ne roule pourtant pas encore à l'électrique, mais Nicolas Lépissier, qui a repris avec son épouse le château de l'ancienne communauté Saint-Martin, à Candé-sur-Beuvron, il y a trois ans, est déjà convaincu. Convaincu des efforts à faire au quotidien pour l'environnement, dans une démarche qu'il qualifie de « raisonnée, parce que l'écologie est un mot un peu trop arrangé à toutes les sauces. »

Dans cette optique, être le premier dans le département à proposer une borne de recharge pour les véhicules de la marque américaine Tesla lui tenait plutôt à cœur (1). L'organisation d'une journée autour de la mobilité électrique à destination de chefs d'entreprise au château fin juin, l'a incité à franchir le pas et investir dans l'installation de deux bornes de recharge : l'une est réservée aux Tesla, l'autre est utilisable par tous les véhicules électriques munis d'une prise de type 2 (standard européen).
« La mobilité électrique va se développer, c'est évident, souligne Nicolas Lépissier, et les bornes de recharge, c'est un service comme un autre qu'on peut offrir à une clientèle, ce que font d'ailleurs de plus en plus les restaurateurs et les hôteliers. Mais, ici, même si nous avons une activité de gîtes et chambres d'hôtes, notre réflexion est différente. »
Pas d'obligation de passer la nuit à Candé-sur-Beuvron pour pouvoir recharger sa voiture sur la route des châteaux de la Loire, donc : les bornes seront accessibles, sur réservation (2), pour une simple halte d'une heure ou deux, et ce gratuitement. Mais non sans partager avec les néo-châtelains un peu de leur démarche environnementale !
« Je pars du principe que ceux qui roulent en électrique ont une forme d'engagement en ce sens, en tout cas une sensibilité aux problématiques de l'environnement et de sa préservation », détaille le maître des lieux. « Nous, on a un parc magnifique de 13 hectares qu'ils pourront nous aider à préserver, en contribuant financièrement, de manière libre, à planter des arbres, curer un fossé ou restaurer un muret de pierres sèches. » Autant de projets que Nicolas Lépissier se fait fort d'expliquer, pendant que les batteries rechargeront…

 (1) Une autre borne Tesla a depuis été installée à l'hôtel Holiday Inn, à Blois. (2) Téléphoner au 02.54.42.62.14.

Repères

> Le château Laborde Saint-Martin compte trois gîtes dont un recevant 19 personnes, ainsi que des chambres d'hôtes.
> Il accueille les touristes et une activité de séminaires tout au long de l'année.
> En projet, la conduite en permaculture de l'ancien potager du château, un terrain d'un hectare, associée à des stages de formation.

Catherine Simon
http://www.lanouvellerepublique.fr/Loir-et-Cher/Actualite/Environnement/n/Contenus/Articles/2017/08/25/Une-recharge-electrique-contre-un-geste-ecolo-3202780#

Articles similaires

Réalisation & référencement Simplébo

Connexion

En poursuivant votre navigation sur nos sites, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.